ongles

Je suis anthropophage! Aïe!

Depuis aussi loin que je me souvienne, j’ai cette image de mon père, sur le canapé, devant la télévision, les doigts dans la bouche. Je me souviens lui avoir demandé un jour ce qu’il faisait : « je mange les petites peaux de mes doigts! ».

Tiens, quelle drôle d’idée! J’avoue que cela m’avait beaucoup marquée et je m’interrogeais sur l’intérêt d’un tel acte. Curieuse de savoir, je me suis lancée et voilà comment j’ai commencé à m’auto croquer!

Le souci, c’est qu’aujourd’hui, à presque 40 ans, je me mange toujours les peaux.

Il y a un an, quand je me suis lancée dans l’écriture du  blog beauté, j’ai été horrifiée par les photos de  mes doigts vernis. Je n’avais jamais pris conscience de l’horreur de cette manie. Armée de courage, j’ai pris la décision d’arrêter de me « bouffer les peaux ». Quel plaisir de retrouver des doigts lisses, fins, féminins, jolis à regarder une fois vernis.

make-up-477.jpg


Dernièrement la pression du quotidien m’a rattrapée et petit à petit, j’ai recommencé à me délecter avec mes « petites peaux ». J’avais oublié combien cela pouvait être douloureux, j’avais oublié combien ça pouvait déformer les doigts, j’avais oublié combien ça pouvait saigner, j’avais oublié combien cela pouvait être MOCHE !

make-up-480.jpg

 Je ne vous raconte pas comment je morfle!

make-up-479.jpg

Et si je continue comme ça, je vais vraiment finir comme la Vénus de Milo…

venus-milo.jpg

 Remarquez j'ai déjà les mêmes petits seins alors si j'en arrive à me bouffer les bras, je pourrai toujours finir comme modèle pour artistes....

Il faut vraiment que j’arrête à me grignoter moi-même…je crois que c’est un peu comme les intoxiqués de la clop, c’est une question de volonté, mais pas que…je pense qu’il y a aussi une histoire de geste, et également un coté rassurant (comme les bébés qui sucent leur pouce), et c’est sans doute aussi une façon de cacher ses angoisses derrière un geste….

make-up-477.jpg

Très élégant, et très pratique quand tu enfiles tes bas...tu accroches ces saloperies de bouts de peau et tu files le collant: formidable!

Il parait que l’Onychophage (celui qui se ronge les ongles) finit quasiment toujours par attaquer la peau autour des ongles…le problème c’est que moi je n’ai jamais attaqué mes ongles…et petite info intéressante : Dans sa vie, une personne peut manger, en se rongeant les ongles, l'équivalent de deux ou trois fois sa propre personne !

Bref, il est temps de retrouver des doigts féminins alors si vous avez des idées autres que le vernis dégueulasse et la volonté merci de me l'indiquer dans vos commentaires!!!! Il en va de mon intégrité physique hein!






Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×